Mes articles

Je mange sainement …..une phrase incohérente.

mambo-mon-perroquet

 

 

Il est répandu de dire dans la société,  » il faut manger sainement »,  or il est bon de savoir que cette phrase n’a en fait aucun sens, car aucun aliments n’est sain.

 

 

 

symbole-de-point-d-39-interrogation-bleu_2227-613

 

 

 

Qu’est-ce que manger? c’est mâcher un aliment, et le digérer et l’absorber.

 

Qu’est-ce que « sain »? c’est un principe qui tend vers l’équilibre du corps, qui ne l’encrasse pas trop, donc quelque chose que le corps est capable d’utiliser en majorité, le reste étant du déchet.

 

 

 

 

mix-remix-alimentation-saine

 

Il y’a un bémol à mettre à la formule indiquée sur le tableau de gauche, car elle est n’est pas tout à fait juste.

le corps est une machine à s’équilibrer, il prend ce dont il a besoin, et relâche ce qu’il ne peut pas utiliser ou ce dont il n’a pas besoin dans l’immédiat, il le fait via ses émonctoires ( organes de sortie des déchets). 

 

Le dicton à la mode c’est  » les fruits et légumes c’est sain », alors d’abord sachez que non, un aliment est n’est jamais sain, c’est l’ensemble des hygiènes de vie qui tendent vers le « sain »,l’équilibre,  un aliment est composé de choses que le corps peut utiliser et de choses que le corps ne peut ou ne veut pas utiliser, le pur  » pour soi » et l’impur » pas pour soi ».

En répétant un dicton nous dictons et en en dictant nous formatons, à commencer par nous même.

 

 

Prenons l’exemple des « amandes » ( si si!)

 

police-7 Non pas ce genre d’amandes! Je parle du fruit à coque, beaucoup vont dire  » c’est sain », alors comme dit plus haut « non », d’autant plus que l’amande est très riches en anti-nutriment  » acide phytique ect » et a un mauvais rapport protéine/eau. le champignon à 80 % d’eau et 5 % de protéines, un peu comme le corps humain. l’amande, elle, à 20 % de protéines et peu d’eau.

 

C’est quoi un antinutriment ?
C’est une substance qui empêche ou réduit l’assimilation des nutriments par l’organisme. Un antinutriment peut par exemple bloquer l’assimilation du calcium par le corps, en fixant ce calcium, empêchant ainsi l’organisme d’en bénéficier alors même que celui-ci a été ingéré. Donc le calcium qu’on prendrait dans les amandes c’est à revoir, sauf trempé, fermenté.

 

Pourquoi les antinutriments existent ?

 J’en vois venir certain qui vont répondre  » pour faire chier »…alors certain anti-nutriments en sont capables en effet, mais la raison de fond et la suivante:

Pour les plantes il existe des stratégies différentes de défense contre un prédateur. Ces modes sont à la fois physiques, mais également chimiques

Les plantes étant immobiles, leurs stratégies pour échapper à la prédation sont les suivantes :

-Développer des barrières physiques: aiguilles, épines, coques…

-Développer une enveloppe succulente pour le prédateur, mais des graines ou un noyau qui résistent à la digestion ( exemple: abricot, cerise, framboise)

-Développer des composés chimiques secondaires toxiques, concentrés dans les graines, les racines ou les feuilles.

 

Ce que nos ancêtres savaient

AncetresGaulois2
Une préparation traditionnelle des céréales et de légumineuses dans de nombreuses cultures autour de la
planète comprend une étape de trempage et suivie d’une étape de fermentation.
En fait dans beaucoup de mode de cuisine ancien, il y’a une phase préparatoire des graines et légumineuses. Dans l’exemple du pain, la fabrication d’un pain à l’ancienne avec du levain peut prendre plusieurs jours, semaines, mais l’intérêt est que ce mode de préparation réduit la quantité d’acide phytique dans la farine, elle accroît également le temps de conservation du pain. De nos jour avec la façon dont on fabrique le pain avec de la levure, l’acide phytique n’est pas réduit, les consommateurs sont donc exposés à une quantité très importante d’anti-nutriments et protéines complexes, ils ne digèrent plus rien. Le gluten est un anti-nutriments mais il en existe pléthores autres dans les autres céréales et graines, donc le pain sans gluten est une mode, et ce n’est pas « sain » pour autant. Les légumineuse comme les lentilles sont aussi des aliments plein d’anti-nutriments, qui même cuit sont très peu utilisés par le corps, ils fournissent quantités de déchets et sûrement pas du fer, sauf trempé, germé ect.

 

Citation_humour_Si_je_marche_sur_une_cereale_cela_signifie_que_je_suis_un_Cereal-killer_083

 

 

Les céréales sont donc un véritable problème dans notre société, « cereal-killer », car jamais trempés et fermentés, ils sont en plus transformés en protéines plus complexe par l’industrie agroalimentaire pour résister aux modes de cultures, et plus la protéines est longue ( grosse, complexe) plus elle va demander au corps de l’énergie pour être digéré, et bien souvent elle ne l’est pas, car bien des corps manquent de vitalité, d’énergie. 

 

 

 

 

 

manger-cru

Il est  intéressant de comprendre que même dans les légumes et les fruits il y’a des anti-nutriments, comme dans les fruits sucré  » concentré dans les pépins, la peau ect », les feuilles d’épinard sont aussi bourrées d’anti-nutriments  » acide oxalique », c’est d’ailleurs pour ce poison qu’il sont utilisés afin de relancer le péristaltisme en médecine ancestrale. Manger tout, toujours cru est une hérésie chez les anciens, car quand on cuit certaine chose c’est bien de l’alchimie, afin de séparer le poison du remède dans certains cas.

 

 

 

Indiquons également que « manger cru » n’est pas sain  » malgré ce que disent de nombreux bouquins du « cru », le cuit d’ailleurs n’est pas sain non plus, manger cru est une façon de vivre et un art, certain peuvent se le permettre en fonction de leurs état organique et de l’art de préparer un aliment cru, d’autre beaucoup moins car pour éliminer les anti-nutriments le trempage ne suffit pas, il faut donc avoir des émonctoires très performants, ce qui ne court plus les rues de nos jours et donc génère énormément de déséquilibres  » dysbiose » et donc de pathologies, même et surtout chez les naturopathes et ou les idéologues, . Manger cuit est aussi un art, cuisson vapeur en asie ect, pour ce faire quand on mange cuit on équilibre le corps derrière avec une médecine très complète, et oui, le cru et ou le cuit ça ne veut rien dire, mais le mot art lui signifie directement la chose.

 

La meilleur cuisson c’est

coloriage-sorciere-chaudron

 

 

……pas forcément celle-ci, en plus il lui manque des dents,  non c’est la fermentation, la pré-digestion de l’aliment et les sécrétions digestives, ainsi que les microbes présents dans notre tube digestif, pour bien digérer il faut déjà éviter ce que l’homme ne peut pas digérer sans le transformer  » céréales, légumineuse », et il faut avoir des hygiènes de vie en adéquations avec notre propre physiologie, chacun à un fonctionnement différent, voilà pourquoi il n’y a jamais de bon ou mauvais aliments, certain digérerons mieux et utiliserons mieux les céréales et légumineuses que d’autre en fonction de leurs vitalité et de leurs morphologies, de l’art de les préparer, mais ces aliments sont très difficiles à digérer à la base, ils sont des sources de déséquilibres et donc de pathologies, surtout dans la société actuelle, bien trop stressante.

 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meditations29
| Anandalife
| Diet moneeyjoe