Mes articles

Revitalisation ou la métamorphose

La médecine, qui est l’art permettant de se sentir bien, se base sur un principe de revitalisation et un principe de métamorphose.

 couple-soleil-lune

 

 

La revitalisation c’est l’art de capitaliser de l’énergie dans son propre corps.

 

 

303431_292453744182520_694828811_nLa revitalisation du corps,  qui intervient lorsque le corps est à l’inverse dévitalisé, consiste en plusieurs techniques quotidiennes banales et ou artificielles.

Il y’a par exemple ce que j’appel « l’effet dynamo » , c’est se servir de ses propres muscles pour générer un courant électrique, qui va être acheminé par le système nerveux jusqu’à la « pile parfaite » du corps humain, qui est la colonne vertébrale.

J’appel cela « effet dynamo » pour vulgariser, mais le corps humain est plus perfectionné qu’une simple dynamo de vélo.

Le frottement des muscles par l’effort physique génère un courant électrique qui va être capté par les réseaux nerveux et acheminé la où le corps en a besoin, ou stocké dans la substance blanche sous corticale ( dans la colonne vertébrale).

La colonne vertébrale étant la réserve du courant électrique du corps humain, qui va être répandu par les réseaux nerveux sortant de la colonne, qui vont partout dans le corps. la colonne fonctionne avec une polarité + et – , ou disons masculin et féminin. C’est une pile « zéro déchets », la nature fonctionnant sur la polarité elle ne fabrique pas ce qu’elle ne peut pas détruire.

 La revitalisation, c’est mettre son corps en condition de récepteur, dans un milieu vivant ou générateur de vitalité, et de capter cette énergie, pour ce faire, l’exercice musculaire lent avec charge est un outil, mais il y’en a bien d’autre.

 

 

 

La métamorphose est l’art de s’adapter plus rapidement au milieu dans lequel on vie pour mieux le supporte et mieux interagir avec lui.

 

 

chrysalide-noire5Papillon

 

Elle nécessite de l’énergie et donc elle peut nécessiter une revitalisation, par exemple,  l’outil  » dynamo », afin de refaire les stocks de vitalité pour engendrer une métamorphose.

Tout comme la métamorphose du papillon, celle de l’homme lui permet de développer des capacités nouvelles afin de prendre son envol, envol qui, pour ne pas se brûler les ailes, nécessite un équilibre. La tête dans les étoiles et les pieds sur terre.

Cette métamorphose fait recourir à deux choses essentielles, la première étant la polarité, exemple:  » un spermatozoïde et une ovule donne un oeuf qui va ensuite donner un individu », c’est bien un principe masculin et un principe féminin, or la métamorphose a toujours recourt à la polarité. La seconde étant la pensée, car la pensée est dynamique et elle est la base d’une métamorphose qui est dynamique également, ce que l’on pense nous fige ou nous fait évoluer.

Le masculin fige et le féminin met en mouvement, la revitalisation c’est fixer de l’énergie ( fixer une énergie en mouvement par la polarité masculine), la métamorphose c’est mettre les choses en mouvement par la polarité féminine, le masculin et le féminin étant toujours présent, pour avoir un état qui n’évolue pas sous nos yeux en permanence, et qui fixe des choses tout en les mettant en mouvement, si tout le monde changé tout le temps, plus personne ne se reconnaîtrait le lendemain, mais les choses sont bien faites.

 

 

Métamorphose et revitalisation sont interconnectées,

 

La-connexion-DivineCar sans énergie pas de métamorphose, l’état est figé, en médecine ancestrale on appel l’énergie contenu dans un corps humain  » la vitalité » ou le « vril », élément primordial lié à l’électromagnétisme et à bien d’autres choses définies ou indéfinies par le mental humain ».

La métamorphose est la réponse à un stress quelconque, physique ou mental, elle est le résultat de l’adaptation du corps. Donc pour engendrer une métamorphose il faut un stress, c’est à dire un événement ou une action, que le système nerveux n’a pas l’habitude de gérer, ainsi le système nerveux s’adapte à ce stress, en pompant de l’influx nerveux  » vitalité », qui va être distribué aux muscles et aux glandes, pour engendrer leurs métamorphoses rapides ou lentes, tout va dépendre de la réserve de vitalité contenu dans le corps.

La chrysalide du futur papillon a une forme bien particulière qui « pompe » de la vitalité dans son milieu environnant pour la restituer à l’intérieur afin d’engendrer une métamorphose, plus le milieu extérieur est riche en énergie polarisé, plus la métamorphose est rapide.

 

la métamorphose fonctionne d’avantage de manière cyclique que de manière linéaire, tout comme la nature.

 

L’intelligence du vivant fait que , plus il y’a de vitalité et en même temps de stress, plus le corps est rapide à se métamorphoser pour s’adapter à ce stress.

En revanche moins il y’a de vitalité et plus il y’a de stress, plus le corps sera long à se métamorphoser et voir même dégénère plus ou moins rapidement selon le capital total ,inné et acquis, de la personne.

 

zen1zen1ZenStonesLe rapport entre stress et vitalité est important, car ils sont directement liés, le stress nerveux pompe la vitalité pour s’adapter.

 

Quand une personne cherche à rendre son corps plus résistant à certain événement  » le métamorphoser en partie »  elle va l’entraîner en provoquant un stress un peu supérieur à ce que son système nerveux peut supporter en temps normal,   » un peu supérieur » car trop de stress dévitalise, or il faut garder de la vitalité pour se métamorphoser. Tout l’art est donc de se trouver dans un milieu propice à la vie, et utiliser des techniques propices à sa propre métamorphose, pour cela il est nécessaire de se connaître, de connaître son environnement, afin de réunir les conditions.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meditations29
| Anandalife
| Diet moneeyjoe