Mes articles

la fainéantise et la santé

 

 

 Observons la société de façon réaliste et pragmatique.

 

568

 

 

 

De nos jours, nous pourrions dire qu’un individu lambda de cette société, s’il n’a pas de quoi se payer à manger,  ne se demande pas « pourquoi? ». Il sait que c’est parce qu’il n’a pas d’argent et donc, parce qu’il n’a pas d’activité qui rapporte de l’argent. Il sait directement que cela est lié au fait qu’il ne travaille pas, il n’a pas à manger parce que soit « il ne cultive pas de quoi manger » soit « qu’il ne peut pas se payer de quoi manger »…..du coup soit il se trouve un emploi où il est payé, soit il travaille sa terre pour cultiver de quoi manger, et en général, il n’attend pas que ça tombe du ciel.

 

Et bien figurez vous que, c’est la même chose pour la santé, lorsque l’individu se demande pourquoi il n’a pas la santé, sauf que dans ce cas précis l’individus, en général, attend que la santé tombe du ciel et ne se pose pas la question de « pourquoi il n’est pas en santé? ». La réponse bien sûr est « parce qu’il n’agit pas pour avoir la santé », il pense que ça lui est dû directement, alors que pourtant il ne se pose pas la question pour la nourriture qui « dans la tête de la personne » demande forcément un travail (des culture, élevages etc). Alors sachez que la santé elle aussi demande un travail de tous les jours, « disons plutôt qu’elle demande à oeuvrer sur son corps ».

 

Par le système d’irresponsabilité qui commence à l’école primaire, l’individu va avoir tendance à remettre la faute de tout ce qui peut lui arriver sur l’autre ou les autres, souvent sans voir, que, s’il oeuvre à changer sa vie, elle change.

 

Les individus qui ne sont pas en santé ( bien dans leurs corps) vont donc aller chercher un coupable extérieur et pleurnicher dans leur coin, sans même chercher à changer soit même en se donnant les moyens de le faire. Le moyen en occident c’est souvent de passer par son corps physique, donc les hygiènes de vie physiques, chose que peut de personnes aiment entendre dans un monde qui fabrique des robots pour s’essuyer le derrière ou pour n’importe qu’elle autre tâche que l’homme à la fainéantise de faire.

 

Car finalement, la plus grosse maladie de la société c’est la fainéantise, la tendance à chercher des excuses pour ne pas agir, pour ne pas se donner les moyens d’agir, le refus de voir qu’on peut changer sa vie, la fatalité et l’envie de tout résoudre par une pilule magique afin de ne plus avoir à s’occuper de soi, de son corps. Mais j’ai une nouvelle pour celui qui veut l’entendre, le corps c’est la vie, ce qui signifie donc que ne plus s’occuper de son corps c’est ne plus vivre, être un « zombie », agir comme une machine, un automate, qui exécute un programme et qui fait semblant de vivre, tout simplement.

 

Ci-joint un article d’une chère amie traitant du même sujet :

https://cocolesautres.com/2017/10/30/suis-je-responsable-vivre-sa-vie-sans-souffrance/

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meditations29
| Anandalife
| Diet moneeyjoe