physiologie du corps humain et santé (mes articles)

La clef du pouvoir

Vous êtes-vous posé la question de savoir pourquoi la souffrance existe dans notre société « moderne » ?

earth-eye-planet-world-looking-observing-viewing

La réponse à  » pourquoi la société est-t-elle ce qu’elle est aujourd’hui? »et « comment la changer de manière prospère? » se trouve dans les 2 lois de la thermodynamique ( Si on vous avez dit cela à l’école, alors peut être que la physique aurait capté votre attention!…qui sais).

 

Pourquoi bien des scientifiques se sont penchés sur la question du rendement énergétique? Tel Nicolas Tesla qui en a fait la base de ses travaux ( par pour se la jouer et faire les intelligent, ça c’est sûr!) .

 

La biosphère ( notre planète à l’état sauvage) nous montre le chemin……elle nous montre comment elle est capable de capter de l’énergie avec un rendement optimal, c’est à dire que dans la biosphère il y’a équilibre énergétique entre ce qui rentre dans un système et ce qui en sort. Toute les catastrophes climatiques sur la biosphère sont liées au mauvais rendement de la société humaine.

La notion de rendement en science vient de la thermodynamique. Cette loi montre qu’une chaleur et convertible en énergie et que le rendement de cette conversion va dépendre lui, du système qui converti cette chaleur en énergie, ou cette énergie en chaleur.

Prenons une locomotive à vapeur comme exemple: plus on y met de combustible, plus le feu est chaud, plus il y a de chaleur ( énergie) et plus la locomotive aura d’énergie mécanique. Donc plus cette locomotive sera performante dans sa conception moins elle aura besoin de combustible par rapport à une locomotive moins performante dans sa conception ( choix des matériaux, aérodynamisme, combinaisons entre les matériaux ect). La locomotive à vapeur fonctionne en actionnant les pistons qui vont faire tourner les roues via leurs force de pression lié au débit du gaz, de la vapeur. l’énergie de départ va donc être dissipé en partie par la résistance à l’énergie de l’eau, et celle des matériaux qui transmettent les mouvements dans la locomotive, ceci va donner une énergie de sortie qui sera moindre que l’énergie d’entrée, c’est ça le rendement, quand le rendement est égale à 1 le système est dit parfait ( sans pertes d’énergie), moins un matériel fait résistance à la transmission d’une énergie plus il est utile dans les technologies, par exemple l’or, l’argent, le cuivre et bien d’autre encore plus performant, qui donne un rendement quasiment parfait voir parfait à un système. ( vous verrez que je parle de machine car le corps ne fait pas exception à cette loi) 

Principe fonctionnement locomotive a vapeur modele.gif

(Efficacité énergétique = énergie utile en sortie / énergie fournie en entrée)

Si l’efficacité énergétique est égale à 1 le système est dit parfait il n y a pas de perte.

 

 

Revenons maintenant à notre biosphèreimageselle est bien plus parfait en rendement que notre locomotive à vapeur. Nous avons d’ailleurs tenté d’imiter le fonctionnement de la biosphère à travers des expériences comme celle de Oracle en 1987 en Arizona, des scientifiques avaient fait une biosphère artificielle, c’est à dire un système écologique fermé, alimenté en énergie par le soleil. Elle fut baptisée biosphère 2. L’objectif était de vérifier la possibilité de coloniser d’autres planètes, notamment Mars. Trop ambitieuse, et par manque de connaissance des lois du vivant, cette expérience n’a pas pu être menée à terme ( par manque d’oxygène entre autre dans la biosphère au bout d’un certain temps, cela est lié à la géométrie sacré qui fait qu’un lieu dépend de constante mathématique parfaite) Bien qu’alimenté en énergie solaire, cette biosphère artificielle était en contact avec une source froide à 300k ( kelvin) au lieu 3k, comme la biosphère réelle, le rendement s’en trouve diminué de 5 pourcent et ce qui à terme entraîne des pertes en énergie considérable et un manque d’oxygène forcément. Cette expérience à montré au scientifique moderne que la biosphère ne peut pas être imité et que la vie tel qu’on la connait ne peut se passer de biosphère, toute nos technologie doivent donc être en harmonie avec cette biosphère sous peine de disparaître et ou de généré des perturbation dans notre biosphère via nos système imparfait, qui ne respect même pas la simple loi de la thermodynamique.

La biologie qui viens de la biochimie donc de la thermodynamique montre que nous ne pouvons donc pas composé sans la biosphère réelle sous peine de créer un système non viable à terme, ce qui pousse pas mal de scientifique à apprendre la modestie et à rester humble devant notre biosphère.

 

dollar-350x311le système économique dépend de cette loi de thermodynamique ( même si beaucoup l’ignores ou ne voient pas la rapport car pas d’esprit de synthèse ou peu de part l’éducation actuelle  » mais tout le monde peu changer). Par comparaison de la locomotive à vapeur ou d’un moteur lambda,moins le système économique est performant, moins le rendement est bon, plus il doit pomper d’argent ( énergie du système économique) et moins il en rend ( énergie de sortie). Tout l’enjeu d’une société humaine est de bien comprendre les lois de la biosphère ( comme la thermodynamique, loi fondamentale) et de les appliquer à sa vie pour tendre vers une civilisation qui ne se dirige pas vers l’effondrement mais vers l’harmonie, l’équilibre, la polarité.

 

Pour le corps humain, leonard-de-vinci plus le rendement est mauvais ( c’est-à-dire moins le corps est performant) plus il aura besoin d’énergie via l’alimentation ( tout ce qui donne de l’énergie) pour transformer la chaleur fournie en énergie mécanique via le système nerveux, et plus il s’effondrera rapidement. Donc plus un corps est performant ( décrasser au niveau du métabolisme, donc cellulaire et humoral), meilleur est le rendement et moins il a besoin d’alimentation ( pomper d’énergie), de ce fait moins il s’usera ( dégénérera).

 

Ce qui s’applique au petit s’applique au plus grand: si nos hygiènes de vie améliorent le rendement de notre corps en améliorant sa résistance physique, son adaptation à l’environnement, cette loi du rendement optimal se transposera  dans nos structure sociétales ( politique, économie, agriculture, éducation) qui ont un très mauvais rendement, par exemple ce qui est enseigner à l’école est perdu en majorité à la sortie de l’école, c’est à dire que ça ne sert à pas grand chose.

 

Ainsi, les hommes devront s’allier, se serrer les coudes, pour améliorer le rendement sur tout les plans de notre « civilisation »; les cultures de toute la planète devrons s’allier, car la culture c’est l’énergie de la société, sans culture pas de société prospère. j’entend par culture, un modèle inspiré par l’observation de l’environnement ( notre biosphère), le modèle urbain ou industriel est défaillant car il n’obéit pas au loi d’harmonie est d’échange de la biosphère, tandis que le modèle de la biosphère est performant en termes de rendement, c’est par la qu’il faut commencer pour bâtir un civilisation prospère.

Si toute les cultures se rassemblent en un système unifié et non uniformisé comme le fait la mondialisation (qui elle, amène à avoir la même télé, même godasse, même travail, même mode de penser matérialiste ect) les éléments ou les pièces du puzzle, de la machine humaine, pourront s’articuler et donner une vue d’ensemble, ainsi permettre de garder ou d’enlever des parties de ces cultures qui ne sont pas en harmonie avec la biosphère et donc avec elles même, pour tendre vers un système à rendement optimal, toujours par l’observation de notre guide, la biosphère.Il ne s’agit pas de supprimer les cultures pour n’en créer qu’une seule, mais au contraire de s’inspirer de la diversité culturelle et d’en faire converger les points de vue par rapport au bien être lié à cette culture, de favoriser les échanges entre les cultures pour qu’elles s’enrichissent mutuellement, comme le modèle de la biosphère et des espèces sauvage qui l’habite.

Stonehenge_back_wideSur terre, le peuple des anciens ( bâtisseurs de mégalithes) avait visiblement compris cette loi de rendement ( thermodynamique) et l’utilisaient selon moi parfaitement ( pourquoi selon vous les mégalithes sont présent sur toute la planète, et qu’il sont alignés et bâti selon les triangles de pythagore ( triangle 3,4,5 et triangle 5,12,13) et cela 5000 ans avant que pythagore ait existé?pourquoi nos cathédrale ont été bâties sur le même principe géométrique ainsi que nos monuments, que les pyramides de Giseh et ceux de chine ect? Pour qu’elle autre raison selon vous que l’utilisation d’une énergie de façon optimale en rendement via la géométrie sacré de la biosphère respecté, et via le choix des matériaux comme le granite qui est pietzoélectrique?

Pour répondre à toute ces questions il vous faudra beaucoup fouiller, beaucoup observer et beaucoup de connaissances ( pouvoirs). Non les anciens dont je parle n’ont rien à voir avec tout ce que vous pouvez imaginer de par votre éducation. Une humanité nous aurait donc précédé est aurait appris à tirer leçon de la biosphère, de façon à devenir indépendant, libre?…ma réponse est oui, a vous maintenant de chercher dans ce domaine, et il y a du boulot.

Tesla a toute sa vie travailler sur le rendement énergétique, en fabriquant des tonnes d’invention lié à l’optimisation du rendement, mais pourquoi?…déjà parce qu’il été créatif, mais aussi parce qu’être capable de faire cela amène à la liberté tout simplement, la liberté et l’harmonie et la capacité d’une race à utilisé les énergies fournies par la nature, car il ne peut composer sans, sous peine de disparaître ou de provoquer un déséquilibre, que la nature sais résoudre avec les cataclysmes.

Car c’est bien de cela dont il s’agit, c’est de bâtir une société qui tienne dans le temps sans perturber l’éco-système, et sans provoquer de catastrophe climatique, qui ne sont que les stratégies mis en place par la biosphère pour se rééquilibrer.

cyclone-ivanUne catastrophe est liée à un déséquilibre ( maladie), moins le rendement est bon, plus il y ‘aura de disparité entre les échanges ( absorption et rejet au sein d’un système), et de ce fait un déséquilibre se forme plus ou moins « gore ». Dans la biosphère, un cyclone se crée pour remédier au déséquilibre d’énergie que l’homme à généré par des systèmes à mauvais rendement ( industriel, agricoles ect). Plus une civilisation développe des techniques à rendement optimal, moins elle connait de catastrophes, de misère, de colère et plus elle est en équilibre, moins elle est susceptible de subir un crash, qu’il soit économique ou sanitaire. La santé vient de l’application de cette loi de thermodynamique.

Améliore ton rendement et celui de la société!

 

Conclusion: Aujourd’hui, souvent par peur de changer ses habitudes, l’homme s’occupe de chose secondaire, pour ne pas voir en face le vrai problème  » sa démission pour trouver le bien être dans son corps et dans sa tête ».

Ainsi on fuit dans la philosophie ou la « spiritualité », ou des discours qui n’avancent à rien, pour ne pas se confronter à la réalité concrète: les déséquilibres, menant à l’inefficacité ( politique, éducation, ect), c’est ainsi qu’on en arrive à se poser des questions qui n’ont aucun intérêts et qui n’apportent rien de concret.

On ne peut pas, en modifiant seulement son propre mode de pensé, changer complètement le monde autour de nous, car le monde autour de nous dépend du système de pensé collectif et non individuel, et la seul façon de changer un système de pensé collectif et de créer ensemble un système social accès sur l’optimisation du rendement sur tout les plans ( agriculture ect), en commençant par le rendement de son propre corps évidemment.

Donc le « new age » qui voudrait que la pensé collectif soit modifié par la seul pensé d’un individu ( qu’il soit indigo, cristal, charbon ou je ne sais pas quoi d’autre) se met le doigt dans l’oeil jusqu’à la pinéale, pour ne pas voir en face que souvent ce qui font du « new age » ont un mauvais rendement corporel ( pas en bonne santé) et ne souhaite pas vraiment changer la société dans le fond, ni eux même.

 

Et la philosophie aura sa place quand l’homme aura commencer par le commencement, c’est à dire la base des choses  » la thermodynamique ou comment utiliser les énergies de manière prospère sans provoquer de catastrophes et de souffrances »   »  le fameux rendement!!! »

Un mauvais rendement apporte de la souffrance à terme dans un  système, inutile de spéculer par la « philosophie » sur les cause secondaire quand par l’observation des lois de la biosphère ont connait les causes primaires.

La philosophie à toute sa place par contre dans une société prospère qui applique ces lois, tout comme la spiritualité, mais dans une société qui applique ces lois, ces deux choses ne sont pas citées mais vécus comme la continuité d’un chemin.

Donc se nourrir de prana, de chi, de qi, d’énergie subtil, viens à la suite d’une société prospère qui a connu une harmonie dans le rendement, sans perturber la biosphère, en créant des techniques qui tendent cette civilisation vers l’harmonie, vers le partage, et qui s’élève naturellement ( qui change, mais nous n’en sommes par encore à ce niveau ( quand je dit « nous » je parle de la société actuelle) dans le sens ou nous ne nous occupons en majorité pas encore de nos propre rendements corporels, alors comment s’occuper du rendement d’un système sociale et technologique dans ce cas?)

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meditations29
| Anandalife
| Diet moneeyjoe