Mes articles

Comment se forme l’urine? et pourquoi pouvons nous retrouvez du sang dans les urines (explications concrètes)

 

 

Coupe_dun_rein

 

 

La formation de l’urine et ses dysfonctions

 

 

Les parois des capillaires sanguin artériels glomérulaires, revêtus de feuillet de la capsule de Bowman, ( schéma ci-dessous)

 

620px-Corpuscule-malpighi881577922-capsule-de-bowman-glomerule-systeme-renal-abstraitrenal_corpuscle1354207638640

 

constituent une véritable membrane filtrante; celle-ci permet au sang circulant dans le glomérule de passer dans la cavité capsulaire elle-même.

 

Ce phénomène, appelé filtration glomérulaire ( certain physiologistes parlent plutôt de diffusions), s’effectue sous l’effet de la force différence de pression qui existe entre la pression sanguine (60 à 70 mm Hg) et la pression régnant à l’intérieur de la capsule de Bowman ( seulement 5 mm Hg).

 

Le liquide filtré par la capsule de Bowman possède donc la composition chimique du sang artériel que l’on aurait privé de ses éléments figurées et de ses protéines; c’est l’ultrafiltrat plasmatique, qui n’est pas encore de l’urine. La formation de l’urine nécessite en effet différents phénomènes de réabsorptions sélectives au niveau des autres parties du néphron.

 

La membrane filtrante du glomérule est perméable à l’eau, aux sels minéraux et aux petite molécules organiques; elle retient par contre les cellules sanguines ( globules rouges et globules blancs), les plaquettes ( sinon vous vous videriez de votre sang, et elle retient aussi, les grosses molécules de protéine ( albumine, globuline, fibrinogène).

Les glomérules sont d’environ 1 millions dans les reins ( chiffre très variable selon les personnes), celles-ci sont en contact direct avec les vaisseaux sanguin, filtrant le sang, une altération de ces glomérules, va amener à du sang dans les urines, forcément. Ce genre d’altération ce produit par exemple lorsque le sang est bourré d’éléments toxiques, ce qui va perturber les glomérules qui sont régulés par des systèmes complexes, simplement il faut comprendre que:

 

-un glomérule peut « hyperfonctionner » pour compenser l’absence de fonctionnement d’un glomérule mort:

            – par vasoconstriction de l’artériole efférente (action de l’angiotensine 2)

            – par vasodilatation de l’artériole afférente

 

Cela s’appelle l’hyperfiltration glomérulaire, qui est provoqué par une toxicité anormal du sang, qui va détruire certain glomérule par phénomène d’acidité ( grossièrement), et donc entraîner une hyperfiltration et à la longue, léser le système glomérulaire, qui peut être amené dans certains cas, à relâcher du sang dans les urines.

 

Le liquide filtré par la capsule de Bowman possède donc la composition chimique du sang artériel que l’on aurait privé de ses éléments figurées et de ses protéines; c’est l’ultrafiltrat plasmatique, qui n’est pas encore de l’urine. La formation de l’urine nécessite en effet différents phénomènes de réabsorptions sélectives au niveau des autres parties du néphron.

 

 

Le seuil rénal

 

Les substances qui sont totalement réabsorbées( ou presque) ne se trouvent généralement pas dans les urines. Les reins ne les éliminent que lorsqu’elles atteignent dans le sang une concentration particulièrement élevée.

 

Parmi les substances possédant un seuil rénal élevé, citons le calcium, le glucose, les acides aminés, le sodium, le chlore, et la vitamine c.

 

Certaines substances sont en partie réabsorbées et en partie éliminées avec l’urine, où l’on en retrouve des traces, c’est-à-dire que le seuil rénal se trouve à une limite inférieure à leur concentration normal dans le sang. On dite qu’elles possèdent un seuil rénal bas. A ce groupe appartiennent les phosphates, les bicarbonates, l’iode, le potassium, l’acide urique, communément, on les trouve tous dans les urines. ( on note donc qu’une concentration particulièrement élevé en acide urique dans le sang est éliminé par les urines, d’où le dosage sanguin de l’acide urique, qui en excès provoque la goutte mais pas que, je le rappel ) 

 

Il existe enfin certaines substances que les tubules ne réabsorbe pas et qui apparaissent constamment et en grandes quantités dans les urines, quelle que soit leurs concentration dans le sang. Il s’agit des substances sans seuil rénal. Celles-ci sont généralement représentées par les produits terminaux des métabolismes, que les cellules ne peuvent plus utiliser; autrement dit, ce sont de véritables déchets organiques que le corps humain doit éliminé régulièrement chaque jour. Deux de ces substances sont l’urée, ultime étape du métabolisme des protéines, et la créatinine, produite par le métabolisme des tissus musculaires.

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meditations29
| Anandalife
| Diet moneeyjoe