Mes articles

« L’anémie » (comprendre clairement une fois pour toute les « véritables » causes)

 

antiaggregants_plaquettaires

 

 

 

D’abord en bref qu’est-ce que l’anémie ( cette partie est fondamentale pour comprendre la suite)

 

Poussé par le coeur, le sang passe dans les artères, qui le transportent en direction des tissus, puis dans les veines, qui le ramènent au coeur; il se compose d’une partie liquide, riche en sels minéraux et protéines, le plasma, et d’une partie solide presque entièrement formée par les globules rouges ou érythrocytes. On sait également que la fonction essentielle du sang est de transporter l’oxygène, recueilli au niveau des poumons, dans les tissus, où les cellules les consomment au cours des processus vitaux. Ce transport est effectué par l’hémoglobine, qui est contenue dans les globules rouges, et c’est la diminution de cette substance que nous appelons anémie.

 

L’anémie ne correspond pas, par conséquent, à une diminution du nombre de globules rouges en circulation, comme on le pense communément! Mais à une diminution de l’hémoglobine. A vrai dire ces deux phénomènes sont souvent associés, mais la distinction qu’on établi entre eux est fondamentale! Nous allons voir pourquoi.

 

Qu’est-ce très exactement qu’un globule rouge? C’est une solution saturée d’hémoglobine, protégée par une membrane et riche en enzymes, qui dirigent l’activité biologique du globule. Le terme de « solution saturée » possède une signification très précise : il veut dire que l’hémoglobine se trouve dans le globule à sa concentration maximale; il ne pourrait y en avoir d’avantage. Si le volume du globule diminue, la quantité d’hémoglobine qu’il contient va donc nécessairement diminuer; si le nombre total de globules rouges n’augmente pas, alors c’est la quantité totale d’hémoglobine contenue dans le sang  qui diminuera, d’où l’anémie.

 

Il existe cependant une anémie qui ne comporte pas de diminution numérique des érythrocytes. Nous avons dit que la teneur en hémoglobine d’un globule rouge ne pouvait augmenter; elle peut par contre diminuer, ce qui donne lieu à une anémie caractérisée par la présence d’érythrocytes normaux, tant du point de vue du nombre que du point de vue du volume.

 

En résumé, l’anémie peut se produire par trois mécanisme : une diminution du nombre de globules rouges, une réduction de leurs volume ou un appauvrissement de leur teneur en hémoglobine. Le résultat final est toujours une diminution de la quantité d’hémoglobine en circulation.

 

Ces phénomènes peuvent, selon les cas, se manifester isolément ou ensemble, constituant ainsi divers types d’anémie.

 

Le manque d’hémoglobine en circulation dans le sang, va conduire dans tout les cas à une diminution de l’oxygène au niveau des cellules (organes) et donc une hyperventilation pulmonaire ainsi qu’une augmentation de la fréquence cardiaque et cela parfois même au repos, ou dans des cas moins flagrant après une marche ou un petit effort physique.

 

 

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, qu’elles sont les causes à la base de l’anémie?

 

 

Les mécanismes fondamentaux sont en fait simples et peu nombreux. Il y’a deux possibilités : ou bien l’hémoglobine et les globules rouges sont produits en quantité insuffisante, ou bien, après avoir été introduits dans la circulation, les globules rouges se perdent. Ce dernier phénomène peut se produire pour deux raisons : soit à la suite d’une hémorragie, soit à la suite d’une destruction excessive de globules rouges à l’intérieur même des vaisseaux, c’est ce qui se produit dans l’hémolyse. En effet, l’hémoglobine qui s’écoule des globules rouges hémolysés, c’est-à-dire brisés, est en partie éliminée immédiatement par les reins, et en partie transformée. Elle ne peut plus, par conséquent, assurer le transport de l’oxygène.

 

Les hémorragies sont divers et nombreuse, l’hémolyse quand à elle est due soit à une malformation du globule rouge, soit à une cause toxique, infectieuse, ou parasitaire. Les substances toxiques peuvent s’attaquer à la membrane (alcool, éther, chloroforme « retenez le bien ») ou à la structure interne de soutien (le plomb) ou directement à l’hémoglobine (sulamides, aniline « retenez le bien celui la », oxyde de carbone). Enfin, l’organisme forme des substances (anti-corps) qui détruisent ses propres globules rouges (cela arrive en cas de grosse intoxication des globules ou le corps décide d’y remédier instantanément et radicalement pour éviter une mort justement instantanée).

 

Précisons que dans ces cas d’hémorragie ou d’hémolyse, l’organisme dispose d’un certain nombre de réserves. La moelle osseuse va booster la production de globules rouges si celle-ci diminue trop brusquement par hémolyse ou hémorragie, mais dans le cas d’insuffisance d’hémoglobine ou d’érythrocytes ce n’est pas le cas, dans ce cas c’est la moelle qui ne « travail » pas assez (par manque par exemple d’EPO) ou par empoisonnement (lire la suite).

 

 

Quels sont les facteurs susceptibles de provoquer une telle baisse de l’activité de la moelle osseuse?

 

 

La moelle à besoin de certaines substances pour pouvoir produire les globules rouges : des vitamines du groupe B, la vitamine C, l’acide folique (B9) , le fer (Fe), le cuivre (Cu), le cobalt (Co), certaines hormones comme l’EPO  (connue dans le dopage et pourtant produite naturellement pas les reins)  et bien d’autre substances, mais ce sont les principales; si ces substances font défaut, la capacité érythropoïétique (production de globules rouges) de la moelle est diminuée.

 

 

L’activité de la moelle peut également être bloquée par des substances toxiques (médicament! et sur ce point il est bon d’insister car ceci est  la majorité des cas et si ce n’est pas 100% des cas cela contribue aux cas dit « non similaires ».…nous avons vue plus haut que le chloroforme s’attaque à la membrane des globules rouges et que l’aniline ingérée en excès « comme quand nous prenons des médicaments » (ils en contiennent tous sans aucune exception) cette aniline en excès provoque une inhibition de la fonction hémoglobine par la formation de méthémoglobine en trop grand nombre alors que le sang doit en contenir 1 à 2 % maximum, voilà ce que font tout les médicaments, et je ne cite que ces deux substances, car c’est sur celles-ci qu’il y’a eu des études dites irréfutables, officielles, et que tout hématologue bien formé connait… les médicament sont de véritable poisons pour le fonctionnement de la moelle osseuse). Ces substances toxiques sont soit avalées, soit absorbées par les voies respiratoires (une fois dans les poumons ils vont dans la circulation sanguine je vous le rappel…exemple de poison du genre la cigarette, ou divers fortes pollutions) ou ses toxines sont produites par l’organisme lui même au cours de certaines défaillances de certains organes (comme les reins par exemple).

 

On observe enfin une baisse de l’activité médullaire après une exposition à des rayonnements radioactifs anormaux (non naturel).

 

 

 

Et le fer dans tout ça?….on nous en rabâche les oreilles

 

 

On comprend facilement l’importance du fer en examinant la structure de l’hémoglobine: sa molécule renferme quatre atomes de fer, qui ont la propriété de former une liaison avec l’oxygène au niveau du poumons pour le céder ensuite au tissus. C’est par conséquent grâce à eux que l’hémoglobine peut accomplir sa fonction principale, à savoir le transport de l’oxygène. 

 

Par suite de l’absence de fer, la synthèse de l’hémoglobine diminue et le sang s’appauvrit. L’anémie dans ce cas, est le résultat de ce phénomène. 

 

Qu’est-ce qui provoque la carence en fer?

 

 

Comme tout les autres éléments nécessaires à la production des globules rouges, l’organisme prend le fer dont il a besoin dans les aliments.

 

 

Hors, il est rare, chez l’adulte, que l’alimentation soit déséquilibrée ou surtout pauvre au point de ne pas assurer à l’organisme le minimum de fer dont il a besoin pour le fonctionnement normal de la moelle. Nous absorbons chaque jours 50 mg de fer environ ( même les végétalien évidemment), alors que l’organisme n’utilise qu’à peu près 1 mg!!!. Nous sommes par conséquent largement protégé contre le risque de carences. Par contre, l’appareil digestif ne remplit pas toujours ses fonctions comme il le devrait: ainsi, une déficience en suc gastrique, due soit à une gastrite, soit une ablation chirurgicale partielle ou totale de l’estomac, compromet gravement l’absorption du fer; en effet, c’est l’acide chlorhydrique sécrétée par l’estomac qui modifie le fer contenu dans les aliments ( en le réduisant de fer ferrique en fer ferreux, et oui!!!!!! ) de manière à lui permettre de traverser la paroi intestinale. Par ailleurs, une diarrhée chronique provoquée par une entérite, par une insuffisance pancréatique, par une colite ulcéreuse, ect. Peut faire obstacle à un contact suffisamment étroit et prolongé entre les aliments et la paroi intestinale pour permettre l’absorption.

 

 

Il faut savoir que la santé de l’intestin dépend de son microbiote intestinal ( bactéries intestinal commencaux) si il y’a dysbiose intestinal ( lire mes articles sur le gluten, le lait, les colles)  l’état de l’intestin sera entravé et donc l’absorption de fer également. Mais ce n’est pas forcément parce que votre dosage de fer ferreux par prise de sang et dans la « norme » que vous n’êtes pas en dysbiose intestinal ( autre article sur les « normes sanguine » et le biotope intestinal).

 

 

 

Comment remédier à l’anémie?

 

 

Tout simplement en éliminant ces éléments toxiques (toxines) du corps (moelle osseuse, tissus conjonctif divers, je rappelle que le sang est considéré comme un tissu conjonctif dit liquide).

 

Pour éliminer ces dites toxines, il faut commencer,  par ne pas en rajouter, donc stopper les médicaments, tous sans exception (si possible car pour certains ce n’est pas si simple, il faut voir avec le médecin, à condition qu’il soit vraiment médecin…).

 

Ensuite en réformant son mode de vie, moins de stress (qui est néfaste pour les reins et donc sur la sécrétion d’EPO par exemple et qui crée le catabolisme) (autre article).

 

De plus, une alimentation, d’avantage saine, c’est à dire dans ce cas plus aucun produit non biologique « si possible » et surtout (il est bon d’insister), plus de produits transformés et de poisons avérés (comme le gluten, le lait pasteurisé et les produits industriels alimentaires) il faut tout préparer soit même, en prenant des légumes et des fruits de qualité et si « non bio » (mais le bio est toujours possible) les nettoyer avant.

 

L’alimentation dans ce cas devrait être rarement basé sur les produits animaux, voir plus du tout, du moins un certain temps, car les reins souffrent d’éliminer trop d’acide urique produite par ingestion de la viande et donc leur fonction est ralentie, donc l’EPO qui va stimuler la production de globules rouges par la moelle est ralentie parfois fortement).

 

Il faut comprendre que la moelle osseuse est nourrie par le sang également (c’est une boucle fermée) donc le sang apporte les nutriments et emporte les déchets, il peut donc très bien si on l’aide par une alimentation plus saine, emporter par les veines et le système lymphatique, les déchets bloqués dans la moelle osseuse).

 

Ensuite il y’a des moyens de soutenir tout cela, comme divers plantes, je n’en citerais pas tellement ici, bien qu’il y’en ai des milliers (persil, ortie, genièvre ect), de plus l’argile en interne (verte) va aider à faire sortir les toxines et nettoyer le sang par exemple, tout comme le charbon activé.

 

Dans les cas de forte anémie, des jus de légumes crus et frais comme la betterave et la carotte entre autres peuvent soutenir les fonctions sanguines.

 

Une activité physique qui soit adaptée et également importante (si possible), il faut la pratiquer car elle est à la base du métabolisme. La marche est excellente, à son rythme et à ses possibilités, sans trop s’épuiser, s’asseoir régulièrement et marcher quand on a récupéré.

 

Selon comment la personne va s’y prendre, selon son capital nerveux et minéral, son microbiome intestinal, et selon son niveau d’intoxication ainsi que des substances toxiques (toxines) en question, le rétablissement sera plus ou moins long.

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Lyne70 |
Sleevejess |
Objectif15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meditations29
| Anandalife
| Diet moneeyjoe